Tramway, Light Rail & TramTrain en France

Le Tramway moderne à la reconquête des villes françaises.

"Vous imaginez! Alors que toutes les grandes villes veulent aujourd'hui leur tram", dit Alain Chenard.

(La Ville du Rail, 21 juin 2000)



Alain Chenard (Président de Semitan, Nantes) dans son Tram

Photo : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl,
Nantes, le 16 mars 2001

Tableau de la France (août 2005)

  Type Année  
Angers Tramway 2009 Projet
Brest Tramway ? Idée
Bordeaux Tramway 2003 Projet
Caen Tram sur Pneu 2002  
Chamonix-Montenvers Train Léger 1909  
Clairmont Ferrand Tram sur Pneu 2006 Traveaux en cours
Grenoble Tramway 1987  
Grenoble/Région TramTrain ? Plan
La Ciotat Tramway ? Idée
Le Mans Tramway 2007 Traveaux en cours

La Rochelle

Tramway 2002

Alstom

Latour-le-Carol- Villefranche-de-Conflant Train Léger 1910  
Lille-Roubaix-Tourcoing (1) Tramway 1874 'Mongy'
Lille-Roubaix-Tourcoing (2) Métro 1983 VAL
Lille/Région TramTrain ? Plan
Lille (La Vallée de la Deule) Tramway 1995 Touristique
Lyon (1) Tramway 2000  
Lyon (2) Métro 1978  
Lyon/Région TramTrain 2006 Plan
Marseille (1) Tramway 1876  
Marseille (2) Métro 1977  
Montpellier Tramway 2000  
Mulhouse Tramway 2005 Projet
Mulhouse/Région TramTrain 2007 Projet
Nancy Tram sur Pneu 2000  
Nantes Tramway 1985  
Nice Tramway 2006 Projet

Orléans

Tramway 2000  
Paris Métro 1900/... & RER & Météore
Paris/Orly Métro 1991 VAL
Paris/St. Denis-Bobigny-Noisy Tramway 1992 T1
Paris/La Défense-Issy Tramway 1996 T2
Paris/T3 ...des Maréchaux Tramway 1996 Projet
Paris/Villejuif Tramway 2009 Projet
Paris/Melun-Sénart TramTrain ? Idée
Paris/Bondy-Aulnay-sous-Bois TramTrain 2004 Projet
Rennes Métro 2003 VAL
Rouen Tramway 1994  
St. Etienne Tramway 1881  
St. Etienne/Région TramTrain ? Plan
St. Georges-de-Commiers-La Mure Train Léger 1888 Touristique
St. Gervais-Vallorcine Train Léger 1889  
St. Gervais-Bionnassay Train Léger 1909  
St. Ignace-La Rhune Train Léger 1924  
Strasbourg Tramway 1994  
Strasbourg/Région TramTrain 2006 Projet
Toulon Tramway 2009/10 Projet
Toulouse Métro 1993 VAL
Tours Tramway ? Idée
Valenciennes Tramway 2004 Traveaux en cours
... ... ... ...
Bellegarde Train Léger 2001 Genève (CH)
Ceymen Tramway 1984 Basel (CH)
Sarreguemines TramTrain 1997 Saarbrücken (D)

Tableau (C) Light Rail Atlas, Amsterdam, janvier 2002 - août 2005


TramTrain : Paris/Bondy-Aulnay-sous-Bois

Le Boom du Tram - Abandonné il y a soixante ans, ce mode de transport collectif remporte les suffrages de nombreuses villes et de ses utilisateurs. La baisse des coûts pour réaliser une ligne de tramway est l'un de ses atouts.

Par DidieriBerneau



Photo : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl
Strasbourg Centre, le 11 decembre 1999

 

Strasbourg, Montpellier, Lyon, Rouen, Orléans, Bordeaux, Paris et la région ×le-de-France, Mulhouse, Nantes, Grenoble, Caen, Le Mans... Le tramway fait un retour en force dans de nombreuses villes qui, pour certaines, avaient abandonné ce mode de transport en commun il y a une soixantaine d'années. En ×le-de-France par exemple, il y avait encore six cents kilomètres de tramway dans les années trente. Seules trois agglomérations, Lille, Marseille et Saint-Etienne, avaient conservé quelques lignes en état. Cette défiance à l'égard de ce mode de transport n'est plus de mise. Une flopée de collectivités locales en pincent pour lui. " Quinze projets de transports en commun en site propre devraient être mis en service dans douze agglomérations d'ici mi-2001, annonce Pierre Bernard, chargé de communication au GART (Groupement des autorités responsables de transport). Cela représente plus de 120 kilomètres. "
Le tramway d'aujourd'hui, il est vrai, n'a plus rien à voir avec la vieille machine bruyante d'avant-guerre. Sur pneus ou sur rails, c'est désormais un véhicule propre, au design d'avant-garde soigné, qui se fond dans l'architecture urbaine. Montpellier, qui vient d'inaugurer sa première ligne longue d'une quinzaine de kilomètres, a sollicité deux stylistes de renom, Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti, pour habiller le tram : un vol d'hirondelles sur fond bleu. Le soin apporté à son insertion dans le paysage est aussi un garant du succès. Strasbourg a créé un tapis engazonné qui chemine vers les quartiers périphériques. · Montpellier, quelque 3 500 arbres ou arbustes ont été plantés. Le tram entre Saint-Denis et Bobigny, en Seine-Saint-Denis, a lui aussi changé la vie des habitants. Les espaces publics traversés se sont bonifiés. " Partout, la création de lignes en site propre s'accompagne de grandes opérations d'aménagements urbains et de voirie, garantit Pierre Bernard. Le tramway est un des éléments de reconquête de la ville par ses habitants. " Il a aussi une fonction sociale, c'est souvent un trait d'union entre les zones sensibles et le centre. · Montpellier, il relie La Paillade, quartier de Barres et de Tours, à la place de la Comédie.
Autre exploit, et non des moindres, ses rails contribuent à réduire la place de la voiture en ville. Nantes et Grenoble, les deux cités pionnières à avoir misé sur le tram dès le début des années quatre-vingt, enregistrent une diminution de la part du marché automobile dans leur centre. " C'est un renversement historique, s'enthousiasme Pierre Bernard. Ce sont dix ans de politiques de transports en commun qui commencent à donner des résultats. " De nombreux élus parient sur cette tendance pour promouvoir ce mode de transport. La région ×le-de-France va ainsi réaliser une rocade complète de tramway en proche couronne de la capitale. On envisage aussi de le faire sortir des villes en l'adaptant sur les réseaux ferroviaires. Conquérir une nouvelle clientèle, habitant ou travaillant dans la périphérie des agglomérations, avec le système du TramTrain est sans doute l'un des enjeux des années à venir. En 2005, deux lignes du tramway de Mulhouse devraient être connectées au réseau périurbain du chemin de fer pour desservir une vingtaine de communes.
Cet engouement pour le tramway ne laisse pas insensibles les industriels. Les groupes ferroviaires, tel Alstom, ne sont plus seuls, les constructeurs automobiles s'intéressent eux aussi à ce marché. Irisbus, société créée par Renault VI en association avec Iveco et Matra, propose une nouvelle gamme sous le nom de code Civis. Cette version, encore à l'état de prototype, bénéficie d'un dispositif de guidage optique : une caméra de petite taille placée devant le volant lit une trajectoire matérialisée par une ligne codée sur la chaussée. Avec cette petite révolution technologique, plus besoin d'infrastructures lourdes et onéreuses, seule une voie réservée à ce tramway sur pneus suffit. Les budgets devraient ainsi être revus à la baisse. Un kilomètre de tramway coûte actuellement entre 130 et 150 millions : 1,625 milliard d'investissement à Strasbourg pour les lignes B et C (12,6 km) qui seront inaugurées le 2 septembre ; 2,288 milliards pour les 15,2 km de Montpellier. " L'objectif, assure Pierre Bernard, c'est de descendre à 100 millions du kilomètre, infrastructures et matériels, mais non compris les aménagements urbains et les déviations de réseaux. " Rien à voir avec les 400 millions du kilomètre de métro !
Mais les premiers supporters du tramway, ce sont d'abord ses nouveaux adeptes. La surprise vient de Strasbourg : la fréquentation moyenne de la ligne A frôle les 80 000 voyageurs/jour. " C'est bien au-delà de nos estimations, commente-t-on à la communauté urbaine. Au départ, nous avions tablé sur 50 000 voyageurs/jour. " Le tramway strasbourgeois a également suscité, depuis son lancement en 1994, un nouvel attrait pour tous les transports publics qui ont enregistré une hausse de fréquentation de 43 %.

DidieriBerneau (l'Humanité)
26 août 2000


 

Retour...