Exemple : Orléans


Ph
oto : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl, Orléans,
Antigna, le 18 septembre 2000


LE TRAM de l'agglomération Orléanaise est sur les rails depuis novembre 2000, deux ans après le début des traveaux. Cette première ligne représente une nouvelle orientation urbain.

(Mercy, SEMTAO-TRANSAMO)



Plan : (C) Light Rail Atlas, 2000

La Première Ligne, longue de 18 kms relie le centre ville de Fleury les Aubrais au Centre Hospitalier Régional d'Orléans à la Source; 24 stations permettent d'irriguer les 21 % des habitants de l'agglomération, 29 % des emplois et 70 % des établissements scolaires ou universitaires ! On notera également la desserte des Gares d'Orléans et de Fleury les Aubrais, du parc des expositions et du Zénith.
Six parcs relais (environ 900 places), dont quatre gardiennés, permettront aux automobilistes de rejoindre le centre ville sans stress et sans problème de stationnement.



Photos : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl
Orleans centre, 21 novembre 2000

Le réseau de bus de la SEMTAO sera restructuré afin d'offrir de meilleures dessertes en favorisant les correspondances avec le Tram et les dessertes inter-quartiers.
La vitesse commerciale du Tram sera de 22 km/h mais offrira surtout une ponctualité jamais égalée sur l'agglomération compte tenu de la difficulté du franchissement de la Loire et des aléas de circulation sur les horaires de bus.
Une accessibilité pour tous les usagers avec l'accès au tram sans marches. Un atout pour les personnes handicapés en fauteuil, pour les personnes agées, les personnes chargées et pour tout un chacun. Même les vélos seront admis à condition de ne pas géner les autres voyageurs.



Photos : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl
Orléans centre, 21 novembre 2000

Un Réseau Bus - Tram La ligne de tramway s'intégre dans le réseau de transports urbains de la SEMTAO.
Ainsi les lignes de bus vont être restructurées autour de la ligne de Tramway. Pour facilité la transition, la numérotation des lignes ne sera plus alphabétique mais numérique. Ainsi la ligne 1 ce sera le Tram.
Quatre grands principes pour la restructuration : améliorer l'offre en terme de temps de parcours ou de destinations offertes, créer un effet réseau, simplifier le réseau, et améliorer la qualité des échanges. Des lignes directs seront créées afin de relier différentes zones de la périphérie. (St Jean de Braye - SARAN / St Jean de Braye - La Source).


 

Le Matériel Roulant Il s'agit du Citadis 301 d'Alstom. La gamme Citadis que déjà les réseaux de Montpellier, Lyon et Valenciennes ont choisi.
L'écartement de la voie est de 1.435 m
Les 22 rames climatisées du Tramway seront construites par ALSTOM à Aytré près de la Rochelle (France). Chaque rame accueillera 178 passagers dont 40 assis. Chaque accés est à hauteur des quais. Dans la rame aucune marche n'est présente entre les 4 portes centrales.
Long de 30 m, large de 2.32 m et haute de 3.27m le Citadis 301 peut atteindre une vitesse maximale de 80 km/h avec une puissance de 4 x 140 kW sous 750 Vcc.
Des emplacements sont prévus pour les fauteuils roulants ainsi que pour les vélos.


Photo : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl
Orléans, dépôt, le 18 septembre 2000

Ligne 2? Oui, mais....

"Le résultat des élections municipales de mars 2001, remet en cause le projet de tramway sur l'axe est-ouest (pourtant inscrit au PDU)... Mais Serge Grouard, nouveau Maire d'Orléans, et chef de fil de l'AONTU association anti tram à Orléans, l'avenir du Tram est plutôt hypothéqué.
Le nouveau président de la SEMTAO, maire de Chécy, estime que le tramway avec des rails et une LAC est dépassé et propose d'étudier d'autres solutions tel que les bus au GNV, le mégatrolleybus guidé type Nancy, ..."


Yves Le Chanu
(Webmaster http://perso.wanadoo.fr/yves.lechanu.bustram)

Mais... "Au printemps de l'année 2005, la ville a décidé, après en avoir délibéré pendant plusieurs années, de faire de la deuxième nouvelle ligne une vraie ligne de tram, c'est-à-dire un tram circulant sur des rails en acier, rejetant ainsi définitivement les projets d'un tramway sur pneus."

Rob van der Bijl
(www.lightrail.nl/France)

 



Photo : (C) Light Rail Atlas/Rob van der Bijl
Orléans, le 18 septembre 2000



La Communauté de Communes de l'Agglomération Orléanaise a mandaté SEMTAO (exploitant du réseau) et TRANSAMO (filiale spécialisée dans les projets de TCSP du Groupe TRANSDEV à Nantes, Strasbourg, Montpellier, Toulouse, Rennes, Valenciennes, Maubeuge, ...) pour le suivi de Maîtrise d'Ouvrage (Cf organigramme).
Le Tram sera exploité par la SEMTAO (filiale du Groupe Transdev) actuel exploitant du réseau de bus. Ainsi des conducteurs de bus seront formés à la conduite du tramway mais resteront polyvalents (bus-tram). La SEMTAO qui compte 550 personnes depuis la réduction du temps de travail effective depuis le 1er janvier 1999 atteindra les 600 personnes pour l'exploitation du réseau bus-tram.